Technique innovante pour le traitement des lixiviats

1421
lixiviats

Depuis un an, SERPOL est en charge du traitement des lixiviats (jus de déchets) des ISDND (installations de stockage de déchets non dangereux) d’Aix-en-Provence et d’Orange. Toutes deux exploitées par la société Delta Déchets !

lixiviatPour traiter ces effluents, l’entreprise recourt à des procédés novateurs : « Sur les deux sites, nous utilisons l’osmose inverse, une technique de pointe qui permet de séparer par filtration la molécule d’eau des polluants contenus dans les lixiviats, indique Alan Edel, ingénieur études travaux chez SERPOL. L’eau épurée, ou perméat, possède alors une qualité suffisante. Laquelle se réutilise sur le site pour l’arrosage par exemple. Sur la station d’Aix-en-Provence, nous couplons cette opération avec un évapo-concentreur afin de réduire encore davantage le volume des sous-produits. Au bilan sur le site d’Aix-en-Provence, le volume de sous-produits à éliminer se réduit de 20 000m3 à 700m3/an. »

Article extrait du magazine SERFIMMag N°45 // novembre 2018 à février 2019 // Rédaction : Syntagme.