BIODISQUES : UNE STATION D’ÉPURATION AU CŒUR DES BAUGES

318

Mandatée par la Métropole de Chambéry, SERPOL a ainsi livré sa douzième station d’épuration des eaux usées par disques biologiques : une solution adaptée
aux petites collectivités.

Bienvenue au village de La Thuile.

C’est via son bureau d’études que Serpol conçoit l’ingénierie de la
station à partir du cahier des charges défini par le cabinet chambérien
Profils Etudes et réalise le projet jusqu’à sa mise en service grâce à
son équipe travaux. Le génie civil est confié à un partenaire extérieur,
l’installation des équipements et la partie électrique à Albertazzi, société de SERFIM Eau. Le procédé d’épuration par biodisques choisi est un dispositif maîtrisé par SERPOL, notamment au travers de l’activité RoseauPure®, historiquement développée au sein de son département de traitement des eaux : « D’une capacité de 200 EH (Equivalent Habitant), le process combine des disques biologiques, un décanteur digesteur et un clarificateur, indique Michel Dubost, chargé
d’affaires.

La station intègre également une zone de rejet
végétalisée en aval du traitement. Rustique, compacte,
n’occasionnant aucune nuisance, cette technologie est
parfaitement dimensionnée aux besoins de cette commune rurale de
337 habitants, perchée à près de 1000 mètres d’altitude.»

Article rédigé par Syntagme