Journée internationale des droits des femmes : Interviews de collaboratrices

457
journée de la femme Serpol

À l’occasion de la #JourneeInternationaleDesDroitsDesFemmes, découvrez deux femmes très impliquées dans leur travail, aux parcours et profils différents mais travaillant dans le même métier.

Peux-tu nous parler de ton parcours ?

Ingrid P. : J’ai fait mes études dans une école d’ingénieurs et j’ai bifurqué vers la géologie. J’ai découvert par hasard une nappe polluée en PCE sur laquelle j’ai fait une thèse.

Bénédicte D. : J’ai fini mes études il y a environ un an. J’ai principalement étudié les sciences naturelles et la géographie car j’aime étudier le monde qui m’entoure. Si je pouvais, je passerai ma vie entière dehors à observer la nature. Cette passion de la nature m’a conduit à obtenir une licence en géologie et une autre en géographie puis terminer par un diplôme d’ingénieur en géologie.

En quoi consiste ton métier ?

Ingrid P. : Je suis ingénieure Chef de Projets en Sites & Sols Pollués dans l’agence Sud-Est de SERPOL. J’exerce ce métier depuis 12 ans.

Bénédicte D.: Je suis ingénieure d’études en Sites & Sols Pollués dans l’agence Centre-Est de SERPOL.

Je suppose que la préservation des ressources naturelles, ça vous parle…

Ingrid P. : J’ai toujours été intéressée par l’environnement et en découvrant les métiers de la dépollution,  j’ai voulu contribuer à réparer les erreurs faites par l’Homme.

Bénédicte D.: Tout à fait… En fait, je suis plus particulièrement spécialisée dans le domaine minier et la majeure partie de mes projets, avant d’entrer à SERPOL, étaient liés aux mines et à leurs impacts environnementaux et sanitaires. Si j’ai choisi de me rapprocher des problématiques environnementales, c’est par conviction personnelle.

Qu’est-ce que tu trouves le plus difficile dans l’entreprise ?

Ingrid P. : J’avoue…je ne sais pas.

Bénédicte D. : Battre Julien au scrabble le lundi midi.

Comment te sens-tu en tant que femme dans l’entreprise ?

Ingrid P. : Je me sens super bien !

Bénédicte D. : Très bien. Il y a de plus en plus de femmes dans nos métiers. Dans l’agence où je travaille, je me réjouis que nous soyons de plus en plus !